7e session des assises criminelles de Bobo-Dioulasso : 30 dossiers et 40 accusés

35

La 7ème session des assises criminelles de Bobo-Dioulasso se tient, du lundi 15 au mercredi 24 octobre 2018 à Bobo-Dioulasso. Au cours de ces audiences, 30 dossiers seront jugés. 40 accusés seront sur le banc.

La chambre criminelle de la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso a ouvert la 7ème session des assises criminelles de Bobo-Dioulasso, le lundi 15 octobre 2018 à Bobo-Dioulasso. Elle se tiendra du 15 au 24 octobre 2018.  Au cours de ces audiences, 30 dossiers seront jugés.  40 accusés seront devant les juges. « Parmi les dossiers, on dénombre des infractions relatives aux faux, aux crimes économiques, à savoir des détournements de deniers publics et aux crimes de sang », a laissé entendre le substitut du procureur général près la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso, Moussa Dianda. Les crimes de sang sont essentiellement des assassinats, des meurtres, des coups mortels etc., a-t-il ajouté. Depuis les évènements des 30 et 31 octobre 2014,  selon lui,  la justice burkinabè s’évertue chaque jour que Dieu fait à redorer son blason. C’est pourquoi dans le cadre du traitement des dossiers, a-t-il poursuivi, la justice y met un point d’honneur. La relecture de la loi portant chambre criminelle a apporté des nouveautés qui permettent d’accélérer les procédures, à l’en croire. Le jugement est accordé à des juges professionnels et non plus à des jurés qui, autrefois étaient choisis parmi les populations, a fait savoir, Moussa Dianda. Avant de faire comprendre que la nouvelle loi prévoit désormais la tenue permanente des sessions. A la demande du législateur, les sessions des assises criminelles ne seront plus précédées d’une cérémonie, a-t-il souligné. Cette session a été possible grâce à l’accompagnement du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Boudayinga J-M THIENON

sidwaya.bf