7e phase du Fonds pour l’environnement mondial : Le Burkina affûte ses armes

123
Programme de micro Financement du Fonds pour l’environnement mondial (PMF/FEM)

Les parties prenantes du Programme de micro Financement du Fonds pour l’environnement mondial (PMF/FEM) était en conclave ce jeudi 16 janvier 2020 à Ouagadougou. L’objectif était de s’accorder sur la stratégie nationale pour la mise en œuvre de la phase 7.

Le Programme de micro Financement du Fonds pour l’environnement mondial (PMF/FEM) accorde des subventions pour permettre de relever des défis environnementaux. L’objectif global est d’appuyer les communautés en mettant des activités sur le terrain qui puisse permettre d’avoir des avantages environnementaux.

Au Burkina Faso le programme a commencé à financer les projets en 1994. Après la mise en œuvre de la phase 6, le programme débutera bientôt la 7e phase dans quatre régions. Il s’agit de la région du centre Est, Nord, centre-Sud, centre ouest.

C’est dans ce sens qu’une rencontre est organisée pour l’adoption d’une stratégie nationale par les parties prenantes. Ainsi, le point focal PMF/FEM Burkina, Justin Goungounga, a expliqué que la rencontre visait à une appropriation de la stratégie nationale avant la mise en œuvre sur le terrain.

De plus, au regard des résultats satisfaisants de la phase 6, l’Etat Burkinabè a déjà donné son accord pour allouer 1 million de dollars américains pour le financement des projets dans le cadre PMF/FEM du Burkina Faso. Concernant la phase 6, Justin Goungounga a fait savoir que les résultats obtenus sont forts encourageants.

le point focal PMF/FEM Burkina, Justin Goungounga
le point focal PMF/FEM Burkina, Justin Goungoungale point focal PMF/FEM Burkina, Justin Goungounga
Justin Goungounga, le point focal PMF/FEM Burkina

« Le PMF/FEM a contribué à la sauvegarde des forêts, à la restauration de la biodiversité, à l’augmentation des gains à travers la récupération des terres dégradées, à l’amélioration de la fertilité des terres et de la productivité agricole. Les acquis physiques enregistrés s’élèvent à 51 projets financés, 6765 hectares de forêt protégées, 6287 personnes formées, 20 hectares d’habitat de faune restauré », a-t-il indiqué.

Le PMF/FEM est programme financé par le PNUD. Clarisse Coulibaly, chargé du programme environnement au PNUD et membre du comité de pilotage, a laissé entendre que les résultats sont remarquables. Selon elle, à ce jour, depuis 1994, ce sont environ 250 projets qui ont été financés.

En outre, Rosalie Congo, était la consultante chargée de l’élaboration du document de stratégie de la phase opérationnelle 7 du PMF/FEM.

Lire également👉 Burkina-Bénin-Niger : Un atelier à Ouaga pour la valorisation des sites naturels sacrés

« C’est un document qu’on a voulu consensuel qui reflète les réalités environnementales du Burkina et qui prend en compte les exigences du FMF/FEM 7. La diversité biologique, le changement climatique, la dégradation des terres, les produits chimiques tels sont les domaines traditionnels du PMF/FEM. Présent dans 133 pays, chaque pays en fonction de ses réalités essaient de voir parmi les initiatives citer au plan mondial, lesquelles nous implique », a-t-elle relaté.

A l’écouter, l’étude à consister à déterminer les potentialités de chaque région, les menaces qui pèsent sur l’environnement et les mesures d’accompagnement pour la réussite de la phase 7.

En rappel, le présent projet est porté par l’Association Afrique’ERE et exécuté par un consultant indépendant.

Jules César KABORE

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici