5e Recensement général de la population et de l’habitat : Le bien-fondé de l’opération expliqué à la population du Sahel

36
5e Recensement général de la population et de l’habitat : Le bien-fondé de l’opération expliqué à la population du Sahel

Il s’est tenu à Dori, ce 14 octobre 2019, un atelier de sensibilisation et d’information sur le 5e Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH). L’atelier avait pour objectif d’expliquer aux participants le processus de recensement qui débutera le 16 novembre prochain.

Le Burkina Faso a réalisé, depuis 1975, quatre recensements dont le dernier date de 2006. Ces recensements ont permis de connaître la dynamique de la population et de fournir des données démographiques, économiques et sociales nécessaires à la planification du développement et à la prise de décisions au niveau national et au niveau déconcentré.

A ce dernier recensement, il était ressorti que la population du Sahel a un rythme de croissance important, notamment un taux d’accroissement annuel moyen de 3,2%. En 2016, conformément à la périodicité de dix ans recommandée par les instances internationales, le recensement qui devrait actualiser les différents indicateurs n’a pas eu lieu. Cela est dû aux contraintes diverses que le pays a connues.

Les participants à l’atelier

En cette année 2019, ce recensement général de la population et de l’habitat dont le déroulement a été expliqué aux populations de la région du Sahel ce 14 octobre, est un défi à relever par les fils et filles de la région, a lancé Inoussa Kaboré, le représentant du gouverneur du Sahel. Il indique que compte tenu du contexte sécuritaire qui prévaut, l’adhésion de tous et de toutes est attendue pour la visibilité et la réussite de cette opération. Monsieur Kaboré affirme qu’un important dispositif institutionnel et organisationnel a été mis en place pour un RGPH concluant dans la région. Il s’agit du comité régional que préside le gouverneur, des comités provinciaux dirigés par les hauts-commissaires, des comités communaux présidés par les préfets et des comités villageois de recensement sur l’ensemble de la région du Sahel.

Quant à Pascal Nakièlsé, chef de division de l’informatique du 5e RGPH, qui est venu de Ouagadougou pour cet atelier d’information, il a affirmé que tout est presque prêt au niveau central pour le démarrage des opérations. Il demande alors l’accompagnement des forces de défense et de sécurité dans la sécurisation des recenseurs afin de leur permettre de parachever le travail. Il note également que pour ces opérations qui vont débuter le 16 novembre prochain, plus de 2 000 recenseurs vont parcourir tout le territoire burkinabè pour collecter les données.

Pascal Nakièlsé chef de division enformatique 5e RGPH

A l’en croire, ces données vont permettre de renouveler la base nationale de sondage en vue de rendre possible l’exécution des autres enquêtes nationales, jusqu’au prochain recensement. Le recensement permettra aussi d’actualiser les estimations sur la population en âge de voter, ainsi que le dividende démographique du Burkina Faso.

Daoula Bagnon

Correspondant Dori

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici