4e édition du « Rendez-vous de Touba » : L’intégration des peuples par la base magnifiée

18

4e édition du « Rendez-vous de Touba » : L’intégration des peuples par la base magnifiée

« Cohésion sociale et sécurité transfrontalière », c’est sous ce thème que s’est déroulée l’édition 2017 du « Rendez-vous de Touba ». Plus qu’une tribune d’expression culturelle et sportive, ce festival au fil des ans se veut une tribune pour la promotion de l’intégration des peuples à travers les Touba d’Afrique. Touba d’Afrique en ce sens que dans la sous-région, nombre de pays disposent d’une ville ou d’un village dénommé Touba (la Côte d’ivoire, le Mali, le Sénégal et le Burkina). De jour comme de nuit durant ces cinq jours, les amoureux de la culture et des traditions ont pu savourer les compétitions en danse (yéyé, badinèba-don), en sport (cyclisme féminin, lutte traditionnelle, football féminin et masculin, course des ânes) ainsi que des animations hors compétition comme les contes, le théâtre forum.

4e édition du « Rendez-vous de Touba » : L’intégration des peuples par la base magnifiéeDans la matinée du samedi 2 décembre 2017, dernier jour de l’acte 4 du « Rendez-vous de Touba », c’est la danse qui était à l’honneur. A tour de rôle les troupes du Burkina et du Mali ont montré leur savoir-faire en matière de danse traditionnelle au public mobilisé pour l’occasion. La prestation qui a le plus impressionné les convives était celle de la troupe de Victorien Dembélé de Kaira, république sœur du Mali. Avec les voix juvéniles des fillettes qui reprenaient en cœur les chants, il a su captiver l’attention du public. Dans une mélodie tradi-moderne dont lui seul a le secret, il a pu faire passer son message de sensibilisation pour la scolarisation des filles, la violence faite aux femmes et la lutte contre la consommation d’alcool frelaté. C’est d’ailleurs sur cette dernière thématique qu’a porté le théâtre forum dans la nuit du vendredi 1er décembre 2017.

« Le sport et la culture regroupent les nations »

4e édition du « Rendez-vous de Touba » : L’intégration des peuples par la base magnifiée
La prestation des jeunes filles de la troupe de Victorien Dembélé du Mali

Un brassage qui n’a pas laissé indifférent le Préfet du département de Madouba (représentant le Gouverneur de la région), les chefs coutumiers de Touba Mali et Touba Burkina et Marguerite Karama, représentant le ministre en charge des Affaires étrangères, Alpha Barry, parrain de cette 4e édition. Pour elle, cette activité à vocation sous régionale est une bonne initiative qui entre dans le cadre de la coopération et de l’intégration des populations à travers les activités culturelles et sportives. Une initiative qui va en droite ligne avec les objectifs du ministère et la vision 2020 de la CEDEAO qui est celle des peuples. « Le sport et la culture regroupent les nations et cela permet aux peuples de se donner la main. C’est une base de la culture de la paix alors que la paix est la base du développement », a-t-elle confié.

Le « Rendez-vous de Touba », c’est aussi un repas communautaire pour renforcer les liens de fraternité et de partage. Donc après la danse et le repas communautaire, place à la finale homme du sport roi dans l’après-midi. Aux prises, l’équipe de Poro (en bleu) et l’équipe de Yourouna (en orange). Durant deux fois 25 minutes, les deux équipes malgré la domination des oranges à la première mi-temps et le renversement de la tendance par les bleus en seconde période, n’ont pas pu faire trembler les filets des gardiens. Pour désigner le vainqueur, il fallait passer l’étape des tirs aux buts. A cet exercice, c’est l’équipe de Poro qui a été la plus adroite en réussissant trois tirs contre un pour Yourouna. Les bleus ont donc été déclarés vainqueurs de cette finale de la 4e édition du « Rendez-vous de Touba ». En plus du trophée et d’un jeu de maillot, l’équipe de Poro est repartie avec une consistante enveloppe. Le finaliste malheureux, les autres équipes des différentes disciplines en compétition ont tous reçu des prix.

Fédérer les Touba d’Afrique, fédérer l’Afrique

4e édition du « Rendez-vous de Touba » : L’intégration des peuples par la base magnifiée
Servace Maryse Dabou, promoteur du Rendez-vous de Touba

Comme de coutume, le promoteur grâce à l’appui des partenaires a fait un don de médicaments et de consommables médicaux au dispensaire de la commune de Madouba. Toute chose qui a été louée à sa juste valeur par le Député de la Kossi Daouda Simboro. Selon lui, c’est un pas de géant qu’a connu le « Rendez-vous de Touba », depuis sa 1ère édition. Il a vivement encouragé cette initiative et a formulé le vœu que la prochaine édition soit un véritable succès parce que « c’est un facteur de communion, d’unité ». « Sur tous les plans je pense qu’il a en tête de promouvoir l’intégration de l’ensemble des peuples qui ont été séparés par les frontières artificielles. C’est une initiative à saluer et à encourager pour que celle-ci grandisse pour que les peuples se retrouvent, fraternisent, s’intègrent et cela va diminuer beaucoup de choses, régler les problèmes de disparité, de discrimination et même de sécurité que nous connaissons, qui sait », a-t-il lancé.

4e édition du « Rendez-vous de Touba » : L’intégration des peuples par la base magnifiée
La remise du trophée au vainqueur Poro

Après cinq jours et cinq nuits d’intenses activités, les rideaux du « Rendez-vous de Touba », sont tombés. C’est satisfait et reconnaissant envers les pays invités d’honneur que sont Touba Mali et Touba Côte d’Ivoire (qui n’a pas pu envoyer une délégation) que le promoteur Servace Maryse Dabou, a donné rendez-vous à la 5e édition du « Rendez-vous de Touba ». Pour lui, la meilleure promotion de l’intégration des peuples d’Afrique doit se faire à la base pour rejoindre le sommet et non l’inverse. Et c’est là tout le sens de son combat pour que ce festival socio-culturel et sportif soit « un cadre de rencontre des Touba d’Afrique, de dialogue, de valorisation des cultures et des peuples ».

Particulièrement cette édition a été selon lui comme un déclic auprès des populations d’où la mobilisation des Burkinabè et la forte présence de la communauté du Mali avec quatre communes au moins, à l’image du village de Beninna. « L’objectif d’unir les Touba d’Afrique n’est pas atteint mais est en bonne voie parce que l’adhésion des Touba est effective », a-t-il avancé avec espoir. Rendez-vous est pris pour la 5e édition du « Rendez-vous de Touba », qui promet d’être plus fédérateur et rassembleur.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Lefaso.net