4e édition du prix d’excellence Sadate-Bikienga : 23 élèves du Kouritenga récompensés

51
4e édition du prix d’excellence Sadate-Bikienga : 23 élèves du Kouritenga récompensés

Sadate Bikienga est le promoteur du prix d’excellence qui porte son nom. Ce prix récompense les meilleurs élèves aux examens nationaux, dans la province du Kouritenga. La cérémonie de la quatrième édition de ce prix s’est tenue le samedi 14 septembre 2019 à Pouytenga, sous le patronage du ministre des Infrastructures, Eric Bougouma.

Le prix d’excellence féminine et scientifique Sadate-Bikienga se tient chaque année dans la ville de Pouytenga. La quatrième édition, tenue le samedi 14 septembre 2014, a été placée sous le patronage du ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, avec pour co-parrain le directeur de l’administration et des finances du ministère de l’Enseignement supérieur, Raoul Kaboré.

A gauche, le co-parrain, Raoul Kaboré

Ce sont des prestations d’artistes en herbe et professionnels et de troupes traditionnelles de danse qui ont ouvert la cérémonie de cette quatrième édition du prix. Sa majesté Kourit-yir-soaba, le Naba Yemdé de Koupéla, était présente à la cérémonie qui a regroupé du monde venu des quatre coins de la province.

Sa majesté Naba Yemdé de Koupéla

Au total, 23 prix ont été décernés à cette cérémonie : cinq élèves pour l’examen du Certificat d’études du primaire (CEP) dont trois issus d’écoles coraniques, dix élèves pour le Brevet d’études du premier cycle (BEPC), quatre élèves pour le baccalauréat. Le lycée Notre-Dame de Pouytenga a été sacré meilleur lycée aux examens avec 80% au BEPC, 100% au Bac A et 50% au Bac D. L’élève Gislain Sobgo du lycée départemental de Pouytenga a obtenu trois prix.

Gislain Sobgo, laureat de trois prix

Avec une moyenne de 16,5 sur 20, il a reçu le prix du meilleur élève scientifique au baccalauréat série D, le prix du meilleur élève au Bac à Pouytenga et celui du meilleur élève au Bac dans le Kouritenga. Il ambitionne de poursuivre ses études au Maroc dans une filière scientifique. Rachia Compaoré s’est adjugé le prix de la meilleure élève au Bac. Les meilleurs au Bac qui ont été primés ont obtenu chacun une moto, une tablette, un ordinateur, des kits de formation et des appuis en numéraire. Pour le BEPC et le CEP, ce sont des vélos et d’importants kits scolaires et de formation.


Le patron de la cérémonie, Eric Bougouma, a exhorté les fils et filles de la province à emboiter les pas de Sadate Bikienga qui a pu rassembler des milliers de personnes autour du prix. Son activité est suivie et soutenue par l’ensemble des forces vives de toute la province du Kouritenga, a renchéri le ministre Bougouma, qui trouve que c’est un facteur de cohésion dont le Burkina Faso a plus que jamais besoin, surtout en ces périodes où il travers l’épreuve la plus difficile de son histoire.


Il a aussi profité de l’occasion pour interpeller l’ensemble des militants de tous les partis politiques, sans distinction, à resserrer l’étau autour d’une même cause et à parler d’une même voix, car, dit-il, lorsque l’ennemi frappe, il ne fait pas de distinction entre le militant de la NAFA, du CDP, du MPP ou celui du parti du lion. « Notre pays doit faire face, avec dignité, à l’agression du terrorisme et nous ne pouvons le faire que dans l’unité et dans la solidarité. Ce que nous avons vécu ici est un bel exemple d’unité et de solidarité pour célébrer l’excellence c’est vrai, mais aussi un vivre-ensemble harmonieux », s’est réjoui le ministre qui a exprimé sa disponibilité à accompagner l’activité pour les prochaines éditions.


Il a surtout félicité l’idée d’intégrer les écoles coraniques. Selon lui, cette cérémonie de récompenses s’inscrit en droite ligne de la politique du gouvernement. Le président du Faso a en effet institué, depuis 2016, le prix de l’excellence au Burkina Faso, qui récompense chaque année les meilleurs élèves aux examens nationaux.

Le Naba Yemdé de Koupéla a aussi salué l’initiative qui honore toute la province et fait la promotion de l’excellence à l’école. Il a espéré que les enfants de la province puissent se laisser toucher émotionnellement et travaillent à s’illustrer parmi les meilleurs.

Sadate Bikienga, le promoteur du prix

Le co-parrain, quant à lui, s’est dit satisfait pour le simple fait que le nombre d’adhésions à l’événement et les possibilités d’accompagnement s’accroissent d’année en année. S’exprimant au nom du promoteur, il a déclaré que pour les éditions à venir, il s’agira de faire un maillage pour une adhésion encore plus forte, d’offrir plus de possibilités, d’élargir l’assiette des bénéficiaires et le nombre des bénéficiaires.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Etienne Lankoandé

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici