3èmeJournées de promotion et de valorisation des produits locaux : La Fédération femme et développement au chevet des détenues de la MACO

125

3èmeJournées de promotion et de valorisation des produits locaux : La  Fédération femme et développement au chevet des détenues de la MACO

Pour des raisons diverses, ces femmes sont devenues des pensionnaires de la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. Loin de leurs familles, avec souvent un bébé dans les bras, elles rêvent toutes de retrouver leur liberté. Mais en attendant, elles tentent d’assurer leur indépendance économique dans cette nouvelle vie, par la fabrication des produits tels que des sacs, du savon.

3èmeJournées de promotion et de valorisation des produits locaux : La  Fédération femme et développement au chevet des détenues de la MACO
La présidente de la FFED /BF, Fatimata Legma

« Nous avons voulu rencontrer nos sœurs qui sont à la MACO pour traduire notre solidarité et les encourager, parce qu’il s’agit d’épreuves de la vie et elles peuvent tirer des expériences pour leur vie future » a noté la présidente de la FFED /BF, Fatimata Legma, leur demandant de garder espoir.

C’est d’ailleurs devenu une tradition pour les femmes de la fédération. « Nous remercions Dieu pour cette visite. Vous étiez ici l’année passée et vous êtes de nouveau là pour nous soutenir, toutes les femmes vous remercient beaucoup » s’est réjouie la porte-parole des femmes incarcérées. Puis d’ajouter que : « Ce n’est pas évident pour nous. Cela fait deux ans que certaines sont là et il est difficile de bénéficier d’une liberté provisoire. Nous avons laissé nos enfants dehors et nous ne savons pas ce qu’ils deviennent » a-t-elle regretté.

3èmeJournées de promotion et de valorisation des produits locaux : La  Fédération femme et développement au chevet des détenues de la MACO
Le directeur de la MACO, l’inspecteur Ousséni Ouédraogo

A ce sujet, le directeur de la MACO, l’inspecteur Ousséni Ouédraogo, souhaite que le séjour de ces dames soit bref. « La femme, c’est le pilier de la maison et quand elle n’est pas là, il y a beaucoup de dégâts qui peuvent s’observer dans la famille. Nous souhaitons que leur séjour soit le plus court possible » a-t-il signifié. Aussi, a-t-il tenu à exprimer sa satisfaction à la Fédération femmes et développement pour son soutien et à interpeller les bonnes volontés à accompagner l’Etat dans la prise en charge des détenus.

3èmeJournées de promotion et de valorisation des produits locaux : La  Fédération femme et développement au chevet des détenues de la MACOA l’occasion, la Fédération a remis des enveloppes aux sept bébés de la MACO, parmi lesquels, la présidente était ravie de faire la connaissance de son homonyme, Fatimata, un bébé à peine âgé d’un mois.

Comme l’année passée, les produits des femmes incarcérées seront exposés à cette grande exposition qui vise à réaffirmer l’identité culturelle burkinabè et à assurer l’autonomisation économique des femmes à travers l’art vestimentaire traditionnel, l’art culinaire et les produits forestiers non ligneux.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Lefaso.net