3e édition du hackathon : Une occasion pour la jeunesse « d’éclore son génie créateur », a indiqué Madame Hadja Fatimata Ouattara/Sanon

183

La cérémonie d’ouverture de la 3e édition du « hackathon d’innovation dans les médias » a eu lieu à Ouagadougou le vendredi 9 juin 2017 sous le parrainage du Ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Madame Hadja Fatimata OUATTARA/SANON, et la présidence du Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Monsieur Fulgence Rémi DANDJINOU.

Cette 3e édition se tient à Ouagadougou à l’Institut panafricain d’Etude et de Recherche sur les Médias, l’Information et la Communication (IPERMIC) du 09 au 11 juin 2017 sous le thème : « inventons les médias de demain ». Elle a réuni journalistes, éditeurs, producteurs de contenus, développeurs web, business développeurs, entrepreneurs, graphistes et designers du Burkina Faso.

Ce marathon de l’innovation média constitue un espace essentiel de partage et d’innovation pour les entreprises de presse quand on sait que le développement rapide des technologies de l’information et de la communication transforme profondément les habitudes en matière de communication et plus particulièrement le secteur des médias.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le représentant de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Monsieur Emmanuel ADJOVI, a prévenu que « l’industrie des médias forme avec le monde de la musique, les premiers secteurs à recevoir en pleine figure les effets à la fois déstabilisateurs et porteurs d’espérance de la révolution numérique, celle qui est caractérisée par la dématérialisation de l’information, le développement des semi-conducteurs, la généralisation de l’ordinateur personnel et l’explosion de l’Internet ».

Conscient des effets de cette révolution numérique sur les entreprises de presse et sur la communication de façon générale, le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement invite à « prendre la pleine mesure des effets de la convergence entre les contenants, principalement les infrastructures de télécommunications et les équipements terminaux, et les contenus (audiovisuels et autres) ».
Dans son allocution, Madame Hadja Fatimata OUATTARA/SANON, marraine de la cérémonie, a remercié les organisateurs pour la bonne préparation de la rencontre. Elle a ensuite souhaité que le hackathon tienne toutes ses promesses de conscientisation, de formation et qu’il constitue un espace d’échanges et d’innovation pour la jeunesse. « La présente édition est une opportunité pour la jeunesse burkinabè engagée dans le secteur des médias d’apprendre à travailler ensemble pour faire éclore son génie créateur au service de la transformation du paysage audiovisuel national », a indiqué la marraine de la cérémonie.

Elle a estimé que c’est un honneur pour le Burkina Faso « d’abriter la 3e édition du « hackathon d’innovation dans les médias », organisé en partenariat avec l’OIF ».

Le hackathon qui est à sa troisième édition après celles de 2015 à Yaoundé au Cameroun et de 2016 à Cotonou au Bénin, s’inscrit dans une vision qui cible les jeunes francophones pour leur instiller très tôt une culture de la compétition et de l’innovation au service du développement des produits et services audiovisuels innovants dans le contexte des TIC.

DCPM/MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DES POSTES

Bayiri.com