33e FIFF : Fin de projection !

41

Les lampions de la 33e édition du Film Francophone de Namur se sont éteints ce vendredi 5 octobre 2018 par la cérémonie de remise de « Bayards » aux films les plus méritants. Toutes compétitions confondues, le festival a décerné des prix pour un montant total de 80 000 euros. Le « Bayard » d’or du meilleur film est revenu au documentaire de Yolande Zauberman de la France.

Ce sont 250 invités, 400 journalistes qui ont séjourné dans la capitale de la Wallonie à l’occasion de la 33e édition du festival de film francophone. C’est aussi une projection réussie de 159 films issus des quatre coins du monde.

Bilan positif pour cette une équipe majoritairement féminine avec à sa tête sa déléguée Nicole Gillet qui a été félicitée ce vendredi  soir pour la conduite de l’évènement.

Durant ces 8 jours, les namurois ont pu rencontrer des invités comme Laurent Laffite, Lambert Wilson le coup de cœur du festival, Olivier Gourmet, Karin Viard, Michel Blanc et bien d’autres. Au niveau de la fréquentation des salles, « c’était plutôt une bonne année ».

Quelques évènements qui ont marqué la fête.

Le FIFF en signant au cours de cette édition, la charte 50/50 en  2020 pour la parité et la diversité dans les festivals de cinéma, d’audio-visuel et d’image animée, devient le premier festival en Belgique à adhérer au concept.

D’ailleurs, au FIFF, dit Nicole Gillet, «on a toujours été attentif aux films de femmes. On l’avait déjà signalé l’année dernière que notre édition était à connotation, à couleur très féminine, de films donc de réalisatrice ou de films dont le personnage principal était féminin ». Ce sont donc plus de 11 films de femmes sur 26 qui étaient en compétition 1ere œuvre et compétition officielle.

Mais souligne-t-elle, « on est d’abord attiré par la qualité d’un film. On prendra un film parce que c’est un bon film mais pas parce que c’est un film de femme ». Néanmoins Nicole pense qu’il faudrait aller loin dans la réflexion, au niveau des programmes de soutien, de production, on devrait être attentif à soutenir les projets des femmes. A noter aussi que le « Bayard d’or a été remporté par « M », un film réalisé par une femme.

Autre fait.  Ils étaient nombreux les invités à poser en soutien pour les photos avec le portrait du réalisateur ukrainien enfermé depuis de nombreux mois en Russie et qui faisait une grève de la faim. Ce jour où les rideaux se fermaient sur cette édition, le président Jean Louis Close annonçait l’arrestation de la grève de la faim du cinéaste. « Peut-être qu’il a gagné la partie ou que la francophonie a aidé à faire avancer la liberté de création, la liberté d’expression. En tout cas Merci à tous », félicitait le président du festival.

Rendez-vous est alors pris du 27 septembre au 4 octobre 2019 pour la 34e édition.

Revelyn SOME

Burkina24


Le Palmarès officiel

Compétition Officielle Longs Métrages

Posted by Festival International du Film Francophone de Namur on Friday, October 5, 2018

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com