10e édition des Journées agro-alimentaires : L’Inter-profession de la filière lait sensibilise à Ouagadougou

97
10e édition des Journées agro-alimentaires : L’Inter-profession de la filière lait sensibilise à Ouagadougou

L’Inter-profession de la filière Lait (IPROLAIT) a organisé le jeudi 7 novembre 2019 à la maison du peuple de Ouagadougou, une activité de sensibilisation sur la consommation des produits laitiers locaux. Elle se tient à l’occasion de la 10 e édition des Journées agro-alimentaires (JAAL).

Le lait local est riche en vitamines. Mais, au Burkina Faso, peu de personnes le savent. C’est pourquoi à l’occasion de la 10e édition des Journées agro-alimentaires, l’Inter-profession de la filière a décidé d’informer les consommateurs sur l’importance du lait local. Le jeudi 7 novembre 2019, c’était la journée dédiée à la promotion de la filière lait au Burkina. Un jeu concours a été initié au sein de la maison du peuple de Ouagadougou. Le jeu consistait à poser des questions aux participants. Les personnes qui trouvaient les bonnes réponses repartaient avec des lots. Ils étaient nombreux à prendre part au jeu.


Les questions tournaient autour des bienfaits du lait local, la conservation des produits laitiers. Il y a avait aussi des questions liées aux différents types d’animaux qui produisent le lait au Burkina Faso. L’on a également demandé aux participants les conditions favorables à une bonne production du lait par ces animaux. Par exemple, le lait doit être conservé entre 4 et 8°. Ouédraogo Aminata a participé au jeu. On lui a demandé comment faire pour que la vache produise bien le lait. Pour elle, il faut qu’elle soit en bonne santé, bien nourrie. C’est une bonne réponse qui lui a valu des produits laitiers et un t-shirt comme cadeaux. Elle dit être heureuse d’avoir participé. Elle espère que ses réponses vont aider d’autres personnes à bien élever leurs animaux.

Selon le président de IPROLAIT, Kiswensida Nour Al Ayat Ouédraogo, l’objectif de la journée de la promotion de la filière lait au Burkina est de faire connaitre les produits laitiers made in Burkina. Pour lui, des produits étrangers ont inondé le marché. Ils coûtent moins cher mais leur qualité est douteuse. Pourtant, il existe au Burkina des produits laitiers de très bonne qualité et à moindre coût. Le secrétaire général de la faitière, Modeste Ouédraogo, a invité les Burkinabè à consommer ce que notre pays produit. Cela, pour une économie agricole durable.


Dimitri OUEDRAOGO

Esther KABORE (stagiaire)

Mariam SAGNON (vidéo)

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici